Moi

Il y a en moi un besoin de vide absolu, approcher la pureté jusqu'à la toucher. Ce besoin de sentir le creux de mon ventre et le dur de mes hanches. Les seules bosses que je m'autorise sont celles de mes os.  La fille que je suis dans le miroir est un reflet blessé. Je ne suis pas plus triste que les autres, je n'ai pas cette prétention, je suis simplement réaliste et lucide sur les problèmes qui m'entourent. Le seul vrai contrôle je l'ai trouvé en moi. Réguler ma vie, mon alimentation, façonner mon corps. Il n'y a que ça que la vie m'autorise à maîtriser.

la privation est un acte brutal vue de l'extérieure, elle est pourtant un réconfort dans mon quotidien. Lorsque je mange, je me sens sale et bafouée. Mon ventre, mon corps me dégoûtent. Je me hais après une crise, je me hais après avoir mangé. Je regarde mon corps et c'est tout mon être qui est jugé. Je me fuis car mon enveloppe charnelle n'est que graisse et monstruosité.

Ma nudité me fait peur, mes complexes tuent mon quotidien et bousillent ma vie.
J'ai décidé il y a maintenant quelques années d'y remédier et ma volonté a déjà fait des miracles. Cependant, les nouvelles crises ont à nouveau noirci mon tableau et  me voilà encore prisonnière de l'éternel recommencement...

Anablue

 


free music


21/04/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres